Plus de gardes-frontière : un appel aux députés (12 décembre 2010)

Le budget 2011 de la Confédération a été adopté début décembre. Il comporte une augmentation des fonctionnaires fédéraux. Parmi ces nouveaux emplois, le Parlement a manifesté clairement sa volonté de créer des postes en relation avec l'accord Schengen/Dublin.

Ces derniers mois, Genève a subi une augmentation massive de la criminalité. Principalement visées, les banques à proximité de la frontière avec la France sont la proie de bandes de voyous, lourdement armés, qui profitent de la faible présence des gardes-frontière pour faire leurs mauvais coups et regagner leurs bases du côté de Lyon ou de Marseille.

On le sait, ces attaques d'une grande violence ne feront qu'augmenter si rien n'est entrepris pour sécuriser le pourtour genevois. Notre police fait ce qu'elle peut, mais la proximité de la France rend son action insuffisante sans l'aide de gardes-frontière en nombre suffisant.

Genève et ses habitants souffrent de cette situation qui devient chaque jour plus dangereuse. Ses habitants souffrent, son économie est mise à mal et tout le secteur de la Genève internationale perd chaque jour un peu plus de son attractivité.

C'est la raison qui me fait déposer une résolution pour que notre Conseil d'Etat insiste auprès de la Confédération pour obtenir une augmentation rapide de la couverture frontière de notre canton.

Je demanderai l'urgence à notre séance du Grand Conseil de jeudi 16 décembre. Voyez l'actualité de cette semaine ou celle de la semaine passée! Je souhaiterais vivement obtenir l'appui de tous les partis pour manifester le souci du Parlement de trouver des solutions à cette situation dramatique. Ma résolution n'en est qu'une. Merci d'avance de votre soutien !

 

 

11:19 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |