Le style Paychère (07 février 2008)

Il est le candidat de la gauche pour le poste de Procureur général. Il rêve de succéder à Daniel Zappelli, ce « candidat autoproclamé » par le parti radical, puis par les partis traditionnels de l’Entente « qui se sont alignés derrière le sortant » et enfin secouru par « l'UDC, le parti fossoyeur de la séparation des pouvoirs ». C’est ainsi que François Paychère s’est exprimé devant ses camarades socialistes le 2 février dernier.

 

Il sera plus socialiste que les socialistes : « La gauche politique, la gauche syndicale, la gauche des combats de locataires, la gauche des combats pour l’environnement doit-elle se laisser confisquer le fruit de ses conquêtes démocratiques par des manœuvres de basse tactique électoraliste, fruit de la réunion des partis de la réaction ? ».

 

Il sera le garant d’une politique pénale de l’environnement. Petit exemple : « Si un défrichement illégal a permis d’ouvrir une vue sur le lac, le juge pénal peut saisir le montant de la plus-value auprès du constructeur ; cette voie doit être utilisée pour réprimer les comportements illégaux. ».

 

Il sera cool avec les mendiants : « Je ne ferai pas de la mendicité un argument de campagne électorale, car il est des dangers plus grands pour l’ordre public que les mendiants roumains. Je laisse ce populisme détestable à nos adversaires politiques. »

 

Il sera inflexible avec les propriétaires : « Je vous le dis et je vous le promets, j’entends m’investir personnellement dans le sujet douloureux des évacuations, thème dont l’importance sociale est évidente. »

 

Il sera sobre au travail : « Camarades, dès le 1er juin 2008, on me verra dans le prétoire quand l’importance de l’affaire exige la présence du Procureur général, je travaillerai dans mon bureau, on me verra auprès des associations luttant par exemple contre les violences domestiques mais on ne me verra pas dans les cocktails. »

 

Le « style Paychère » sera politique, très gauche ringarde : « Camarades, 1904, 2008, un siècle de combat pour les droits des citoyennes et des citoyens : Réveillons-nous ! ».

 

Réveillons-nous et évitons le cauchemar Paychère : votons Zappelli !

 

22:12 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |